Stigma

Qu’est-ce que la stigma VIH?

La stigmatisation et la discrimination liées au VIH font référence aux préjugés, aux attitudes négatives et aux abus dirigés contre les personnes vivant avec le VIH et le sida. La stigmatisation 

empêche les personnes de se faire tester, de ne pas aller chercher leurs résultats, ni d’en parler à leurs amis, leur famille ou leurs partenaires. Cette stigmatisation est préjudiciable au bien-être des personnes qui cherchent à être testé, qui sont séropositives et qui n’ont pas encore demandé de soins médicaux pour le VIH. Quelques exemples:

  • Plus de 40% des membres de la communauté 2SLGBTQ + ont déclaré qu’ils ne fréquentaient pas une personne atteinte du VIH
  • Plus de 21% de la population canadienne croit toujours que l’on peut attraper le VIH en partageant un pull avec une personne séropositive
  • Les informations sur le VIH ciblent généralement les personnes déjà séropositives plutôt que les personnes négatives.
  • La Société canadienne du sang et Santé Canada interdisent le sang pour les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes malgré la disponibilité des tests rapides.

Stigmatisation en couches: 

En plus de la stigmatisation liée au VIH / SIDA, plusieurs personnes séropositives font également face à plusieurs couches de stigmatisation, telles que:

  • Homophobie, transphobie, biphobie, etc.
  • Racisme
  • Sexisme
  • Le classicisme
  • Capacitisme
  • Misogynie, transmisogynie 

Gérer vos risques:

Tous les rapports sexuels ne présentent pas le même risque. Votre risque d’exposition au VIH dépend du type de sex que vous avez, de votre statut VIH, du statut VIH de votre partenaire et de l’utilisation du préservatif / PrEP.

Au cours des deux premiers mois suivant l’infection par le VIH, la charge virale et le risque de transmission du virus sont à leur maximum.

ACB, stigmatisation et discrimination des peuples autochtones et des deux esprits:

  • Nous constatons des taux de VIH plus élevés parmi les communautés autochtones, africain(e)s et les personnes des Caraïbes
  • Les membres des groupes raciaux et autochtones répandent les messages négatifs sur le statut de minorité raciale et sur ce qu’ils ressentent à cause du racisme en cours et des conséquences du colonialisme.
  • Il s’agit d’un défi particulièrement important dans la communauté trans, étant donné que les deux tiers des personnes trans de couleur en Ontario n’ont jamais été testé pour VIH.

http://www.whai.ca/ModuleFile?id=117